Adresse
Téléphone

Editorial de Avril 2018 ... Qu’il repose en Paix !

Il y a une dizaine de jours je lisais dans la presse que l’AIBA(Association Internationale de Boxe Amateur) projetait d’appliquer les plus dures sanctions (radiation à vie) aux 36 arbitres sélectionnés pour les Jeux Olympiques de RIO 2016. Parmi eux un Français, Fathi MADFOUA. J’ai immédiatement dénoncé cette parodie de justice auprès du Président du CIO et des autorités nationales de la Boxe. Je trouvais la position de l’AIBA particulièrement injuste.
 
Pour appliquer une sanction il faut prouver la faute, et pour prouver une faute il faut écouter l’accusation mais aussi laisser la défense s’exprimer.
 
Or à ce jour les droits de la défense n’ont à aucun moment été respectés : une première sanction intitulée suspension a frappé les arbitres de RIO en deux temps :
 
1/Les arbitres 5 étoiles  (7 en tout) furent, à effet immédiat, suspendus et ne purent arbitrer la suite des épreuves de RIO
 
2/ au lendemain des jeux tous les arbitres furent suspendus de compétitions AIBA.
 
Aujourd’hui on parle de radiation à vie pour tous ces arbitres alors même que la commission d’enquête n’apporte aucune preuve quant à la culpabilité de l’un ou de l’autre ! Je n’en veux pour preuve que l’interview parue Vendredi du Président de la commission d’arbitrage de l’AIBA, reconnaissant la totale absence de preuve, et reconnaissant également que l’arbitrage de RIO fut plutôt bon ! Mais indiquant que la demande de suspension à vie des 36 arbitres serait maintenue.
 
Il s’agit donc d’une parodie de justice particulièrement inéquitable.
 
Mais ce matin le temps s’est brusquement arrêté car Fathi Madfoua est décédé d’un cancer du pancréas foudroyant.
 
Je ne le connaissais pas mais je lui avais parlé il y a une dizaine de jours, juste après la parution de l’article mentionné ci-dessus. C’était un Monsieur de 51 ans tout à fait charmant et agréable, un grand arbitre de boxe particulièrement intègre. Je l’avais senti traumatisé pas la sanction reçue de l’AIBA, et surtout par son impossibilité à se défendre devant cette parodie de justice.
 
Sa réputation entachée par une accusation mensongère était quelque chose qu’il ne pouvait supporter, sa vie depuis RIO n’était plus la même. Mais il était en paix avec lui-même !
 
L’AFCAM et ses 246 000 collègues arbitres et juges sportifs sont très tristes aujourd’hui et adressent à son épouse et ses enfants leurs plus sincères condoléances.
 
Que Fathi repose en Paix
 
 
Patrick Vajda
Président de l’AFCAM
 
 
 
 
 
 

CONTACTEZ L'AFCAM

Remplissez le formulaire et laissez votre message.
*
*
Votre message
*
* Champ obligatoire

envoyer

DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

Cliquer sur le titre pour visionner l'article en entier
Editorial de Janvier 2018 (2)
09.04 16:53
J’étais tranquillement en train de vous écrire mes vœux pour 2018 lorsque éclatât une certaine affaire d’arbitrage en L1 ; mais je ne laisserai pas passer les ...
Là on va trop loin !...
06.04 16:19
"Chassées d'un ring de Sumo car jugées "impures"‎"

L'incident s'est déroulé Mercredi ‎dans la ville de Maizuru (Japon), quand le ...
Les arbitres du Top 14 ont décidé d'afficher leur fermeté
06.04 12:19
Face à la hausse des contestations, comment les arbitres abordent le sprint final en Top14...
5 arbitres français pour la tournée de juin.
30.03 09:12
Félicitations à la FFR

La France se place dans le Top 3 des nations les mieux représentées avec l...
Arbitrage : Clément Turpin retenu pour le Mondial 2018
29.03 20:26
Bravo à Clément TURPIN !...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Directeur de publication : Patrick VAJDA, Président de l'AFCAM, Maison du Sport Français, 1 Avenue Pierre de Coubertin, 75640 PARIS Cedex 13

Webmaster : Gilles DUMONT  / contact@arbitre-afcam.org